Top 3 des méthodes utilisées par les hackers pour pirater les réseaux sociaux

4 novembre 2023

Depuis plusieurs années, les réseaux sont au cœur de la tendance. Il s’agit d’un moyen très sollicité, pour échanger avec ses amis, ses collègues, ses clients, ses employés et sa communauté. Cependant, malheureusement, ces mêmes réseaux sociaux dont SnapChat sont devenus une cible parfaite pour les hackers. Face à ce fléau, il est essentiel de prendre certaines mesures, pour maintenir la sécurité en ligne. Voici les méthodes utilisées par les hackers ainsi que quelques techniques de protection et de prévention contre le piratage.

Les méthodes courantes de piratage de comptes de réseaux sociaux

Pour réussir à pirater les réseaux sociaux tels que les compte SnapChat de leurs victimes, les hackers utilisent différentes méthodes de piratage. Il s’agit de :

A voir aussi : les meilleurs sites pour suivre l’actualité technologique

Le phishing 

Le phishing ou l’hameçonnage est une technique courante utilisée par les hackers. Pour en savoir plus sur le piratage des réseaux sociaux, rendez-vous sur buster.fr. Bien que cette méthode soit plus utilisée par les débutants, elle demeure très efficace, pour pirater les réseaux sociaux tels que SnapChat, Facebook, Twitter… Les hackers créent de faux sites web, envoient des SMS trompeurs ou des courriels illégaux, pour pousser les utilisateurs à utiliser leurs identifiants. Ces différents liens renvoient vers des pages identiques à celles des réseaux sociaux. 

L’ingénierie sociale

Par cette technique, les hackers procèdent à la manipulation psychologique des utilisateurs. Ils utilisent diverses techniques dont la création de fausses identités en ligne, l’utilisation de chantages émotionnels, de flatteries…, pour inciter les utilisateurs à avoir assez de confiance en eux, pour leur donner ce qu’ils veulent. Pour cela, ils peuvent se faire passer pour un proche (un directeur d’entreprise, un collègue, un service RH, une compta, un ami, un recruteur, le vishing…).

A lire également : les meilleures pratiques pour sécuriser son identité en ligne

Les attaques par force brute

Ici, les hackers essayent de deviner les mots de passe ou le nom d’utilisateur, en mettant en place des combinaisons au hasard. Pour réussir à trouver la bonne combinaison, ils testent les combinaisons les unes après les autres. Cette technique est lente et prend plus de temps, mais elle peut être efficace si les victimes n’utilisent pas des mots de passe sophistiqués et difficiles à deviner.

Les techniques de protection et de prévention contre le piratage de comptes de réseaux sociaux

Ces techniques concernent l’utilisation de mots de passe forts. Ici, il est recommandé d’utiliser des mots de passe forts et bien longs. Ces mots de passe doivent également contenir des chiffres, des lettres en minuscule et en majuscule et des caractères de ponctuation. L’utilisation des informations personnelles telles que le nom, la date de naissance, les prénoms, les dates de rencontre ou de mariage, n’est pas recommandée.

La double authentification permet d’ajouter une couche de sécurité supplémentaire de sécurité à vos réseaux sociaux. Cela se traduit par le mot de passe habituel de l’utilisateur, mais, aussi, d’une deuxième forme d’authentification, qui est un code envoyé par SMS sur le téléphone de l’utilisateur. 

Les risques et conséquences du piratage de comptes de réseaux sociaux

Le piratage est illégal, les utilisateurs peuvent donc entamer des poursuites judiciaires contre les hackers. Ils peuvent donc être condamnés à payer des amendes ou être envoyés en prison. La durée d’emprisonnement varie selon la gravité des faits.

Outre les conséquences légales liées au piratage des réseaux sociaux tels que SnapChat, Facebook, Twitter…, il y a également les risques pour la vie privée. Si les hackers qui réussissent à accéder à vos données, toute votre privée peut être bouleversée, car ils peuvent se servir de informations personnelles pour nuire à votre image, réputation et situation financière.

Le site Alucare.fr parle du piratage. Il s’agit d’un site fiable, que vous pouvez utiliser sans soucis, pour en savoir plus le piratage des réseaux sociaux.

Les cas d'études de piratage de comptes de réseaux sociaux célèbres

Il existe plusieurs cas de piratage de réseaux sociaux célèbres. C’est le cas de Graham Ivan Clark. Du haut de ses 17 ans, il a réussi à pirater le réseau social Twitter en utilisant un outil interne de Twitter. Il a pu prendre le contrôle d’un grand nombre de comptes de personnes influentes, en leur envoyant des messages dans lesquels il leur promet 2 000 dollars en bitcoin, en échange de 1 000 dollars de la même cryptomonnaieÀ la fin, avec ses acolytes, ils sont réussis à escroquer plus de 100 000 dollars. Il a été condamné à 3 ans de prison en 2021, au lieu de 10 ans s’il était majeur.

 

La sécurité des réseaux sociaux n’est pas un jeu. Le piratage des réseaux sociaux est une réalité. Les hackers passent par tous les moyens, pour pirater un réseau social. Le phishing, l’ingénierie sociale et les attaques par force brutale, sont autant de méthodes utilisées pour le piratage. Pour ne se faire avoir par des hackers, il est important de créer, d’utiliser des mots de passe longs et de procéder à une double vérification.